Eglise, église : qu’est-ce que c’est que tout ce kipkap ?

Cours de vocabulaire ? Beuh ! 😮


Avec le vocabulaire religieux, il n’est pas toujours facile de quoi on parle, en terme de bâtiment. Et pourtant, selon qu’un édifice soit simple église ou prestigieuse basilique, ce n’est pas la même histoire ! Et comme à Bruxelles, on ne fait pas les choses à moitié, on y trouvera un peu de tout. Et puis, on dispose même d’un bâtiment qui aura tour à tour reçu la quasi-totalité des titres possibles. 

Vous trouverez ici :

De chapelle à cathédrale, en passant par collégiale.


Vocabulaire religieux. Il paraîtrait que vers 966, il y aurait un petit oratoire, sorte de chapelle, dédiée à saint-Michel, sur les hauteurs de ce qui était un petit village, Bruoscella.
En 1047, pour des raisons évoquées par ailleurs, on y monte les reliques d’une sainte, Gudule. On en profite pour agrandir le bâtiment qui devient l’église des saints Michel et Gudule.
Par la suite, évolutions politique et religieuse aidant, l’église devient collégiale pour un temps.
Bruxelles devient une ville florissante et doit se doter d’un bâtiment religieux principal à la hauteur de son statut : les travaux de la cathédrale commencent en 1225. Pour s’achever en 1480.
Joie politique et/ou religieuse (vous choisirez votre camp en fonction de vos croyances et valeurs), en 1962, le bâtiment  est renommé : cathédrale Saint-Michel. Gudule est passée à la trappe. C’était sans compter la ferveur populaire et l’attachement des bruxellois à leur Gudule. En 1993, l’édifice redevient la cathédrale des saints-Michel-et-Gudule.
Finalement, il n’y a que le titre de basilique qui ne lui ai pas été octroyé. Ben, non, puisque ça, c’est à Koekelberg qu’il faudra aller. Mais ça, c’est une autre histoire.

Ah oui, pour les non-bruxellois, le kip kap est une charcuterie à base de tête de porc pressée et moulue, populaire à Bruxelles. 
Par extension, c’est aussi une expression qui se rapprocherait de « Qu’est-ce que c’est que ce bo… ? ». Rien à voir avec le vocabulaire religieux.

église ou Eglise ?

église Saint-Nicolas, à Bruxelles, berceau de la capitale

L’église, avec une minuscule, désigne un bâtiment, un lieu de culte.

J’ai été brûler un cierge à l’église sainte Gudule.

L’Église, avec une majuscule, désigne une communauté chrétienne, une institution.

► L’Église catholique a joué un rôle important dans l’Histoire de Bruxelles.

cathédrale

cathédrale saints michel et gudule de Bruxelles, au printemps

Le Larousse nous dit : église mère d’un diocèse, où se trouve la cathedra, qui est le siège de l’évêque.  Il s’agit d’un titre. La cathédrale est plus importante qu’une simple église, dans la hiérarchie.  Le terme de cathédrale renvoie donc bien à une fonction, un rôle. Et non à une forme ou un genre architectural spécifique d’église.

collégiale

Bruxelles, maison du pléban, chanoine de la collégiale des saints michel et gudule

Ci-dessous, la maison du pléban, responsable du chapitre des chanoines. Au temps où l’église Saint-Michel-et-Gudule était une collégiale.

Qu’est-ce donc qu’une collégiale ? Il s’agit d’une église (jusque là, ça va) qui possède un chapitre de chanoines (chat, quoi ?), composé d’un nombre fixe de clercs séculiers (sécu, quoi ?). Bon, on se calme et on découpe le tout. Un chanoine n’est pas une variété de chat.

Il s’agit d’un clerc (et à Bruxelles, ils étaient même laïcs) qui œuvre dans le cadre d’une congrégation, en se consacrant à la prière, l’enseignement, la prédication, au secours des pauvres. Ce chapitre était très puissant et influent à Bruxelles, au Moyen-Age.  La redénomination de l’église saints-Michel-et-Gudule en collégiale, en montre bien l’importance. A proximité de Bruxelles, une autre collégiale, à la même époque, était tout aussi puissante et influente : Nivelles.

Intéressant aussi de constater l’évolution de la langue française, qui a placé à son vocabulaire des expressions telle que une assemblée collégiale, ou une décision prise collégialement.

Quant à la notion de séculier, il signifie qui vit parmi les personnes non religieuses. Les chanoines n’étaient pas isolés derrière une grille monastique comme les moines, par exemple. Ils vivaient dans le monde, dans le siècle, dit-on, d’où le terme de séculier.

basilique

la basilique de Koekelberg un des monuments les plus contreversés de Bruxelles

Le terme apparaît dans la langue française en 1530 et signifie :  édifice rectangulaire divisé en plusieurs nefs et terminé en hémicycle. En lien avec l’histoire romaine, mais ça, c’est aller un peu loin pour un article de blog de visite guidée.

Par la suite, le terme de basilique évoluera vers ceui d’église chrétienne (plus spécifiquement, église du Haut Moyen-Age) bâtie sur le plan des basiliques romaines

Enfin, il se figera comme étant une église privilégiée, un titre conféré par le pape à certains sanctuaires.

On distinguera alors la basilique majeure, de la basilique mineure, en fonction notamment de la présence de pèlerinage plus ou moins important, et/ou du fait que le pape ait voulu particulièrement honorer le lieu, en raison de son importance religieuse.

Citons par exemple, la Basilique Saint-Pierre, à Rome, Lourdes, … Koekelberg … A noter qu’il y a tout de même 17 basiliques en Belgique ! Beauraing est la petite dernière … mais la basilique de Koekelberg est la seule à Bruxelles.

📑 Ne loupez pas les mises à jour de l’article : suivez la page facebook. 👍

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This