‘t Serclaes à la Grand-Place de Bruxelles

Everard ‘t Serclaes

‘t Serclaes : nous sommes bien dans un site touristique de visite de Bruxelles. Non dans un cours d’Histoire.
Aaarrgh ! Everaaaard ! Qu’a-t-on fait de toi ! Toi qui incarnes l’esprit frondeur, empreint de liberté du bruxellois, on a fait de toi un objet de superstitions. Vite, vite, remettons quelques pendules par le biais de cet article, histoire de permettre aux touristes de préparer au mieux leur visite à Bruxelles.
Vous trouverez ici :

*  ‘t Serclaes, le moment de gloire

*  ‘t Serclaes, la fin tragique

*  ‘t Serclaes, un monument romantique

* ‘t Serclaes, une superstition … heu …

* ‘t Serclaes : le jeu (puzzle)

monument en l'honneur de 't Serclaes, sous la maison de l'Etoile, à la Grand-Place de Bruxelles
Everard 't Serclaes, échevin de Bruxelles au 14e. siècle.

Everard 't Serclaes :  ... la gloire ... la fronde bruxellois

Éverard t’Serclaes n’est pas n’importe qui. C’est un membre des lignages de Bruxelles (voir par ailleurs). En ce milieu de 14e. siècle, il est même réélu échevin de la ville pour la cinquième fois. C’est donc une personne en vue dans la cité. C’est un leader, on l’écoute.

Il se fait que Jean III de Brabant, qui règne entre autre sur Bruxelles, vient de décéder. Sa succession est donc ouverte et sera connue dans l’histoire comme guerre de succession du duché de Brabant. La fille aînée de Jean III, Jeanne, épouse un certain Wenceslas de Luxembourg. Jusque là, tout va bien pour tout le monde. Là où ça se complique, c’est lorsqu’elle monte sur le trône. Louis de Maele, comte de Flandre conteste la chose et décide de s’emparer de Bruxelles. Et pour bien marquer le coup, injure suprême pour l’époque, il plante son étendard, bien visible sur la maison de l’amman. Rien que ça !

C’est ici qu’Everard ‘t Serclaes entre en jeu. Le bruxellois est d’un naturel frondeur, épris de liberté et ne supporte qu’on lui dise ce qu’il doit faire. En tant que bruxellois de souche, j’avoue me reconnaître assez bien là-dedans 😉. Bref, ‘t Serclaes, avec quelques compères, en cette sombre nuit du 24 octobre 1356, franchit le mur d’enceinte, rejoint la Grand-Place, boute les quelques gens du comte de Flandre hors de la ville, met à bas l’étendard de l’ennemi et replace le gonfanon bruxellois, bien en vue, sur ce qui deviendra la maison de l’Etoile. Du coup, Jeanne et Wenceslas peuvent effectuer leur Joyeuse Entrée dans la ville. ‘t Serclaes vit son moment de gloire !

monument à 't Serclaes, sous la maison de l'Etoile, à la Grand-Place de Bruxelles

Everard 't Serclaes :  ... la fin ... la torture ... la mort

Quelques années plus tard, la rancune est aussi vivace que tenace chez les amis du comte de Flandre. C’est ainsi que des hommes du seigneur de Gaesbeeck, alliés du comte de Flandre, toujours désireux d’étendre son pouvoir sur Bruxelles, s’emparent d’Everard, le torturent, et lui coupent la langue.

Petit aparté : les supplices médiévaux étaient toujours infligés avec un lien symbolique. Ainsi, couper la langue à un individu se réalisait lorsque lorsque l’inculpé avait commis des crimes de diffamation, de parjure ou de blasphème. Inutile qu’en l’espèce, on a quelque peu pousser le trait pour le pauvre ‘t Serclaes. Quoiqu’il en soit, ses fidèles l’emportent à la maison de l’Etoile, tentent de le soigner mais Everard meurt le 31 mars 1388.

Les bruxellois ne vont pas en rester là, vous l’imaginez bien. Ils organisent une expédition punitive sur Gaesbeeck. Un peu à la va-vite, il faut bien le reconnaître. 

 

Partis sans trop se soucier de l’intendance, ils ne prirent avec eux que de la volaille. En voilà une précision qu’elle peut vous paraître pour la moins incongrue. Quoique. Le siège du château prend plus de temps que prévu. Et les bruxellois n’ont donc avec qu’eux, que des poulets, des poulets et encore des poulets. Du coup, depuis lors Histoire et petite histoire ont fusionné et donné aux bruxellois le surnom de kiekefretter (bouffeur de poulet).

Il me plaît à vous prévenir que si vous souhaitez effectuer une agréable visite de Bruxelles en ma compagnie, n’envisagez même pas un seul instant d’oser prononcer ce surnom en ma présence ! 😈

Everard 't Serclaes : un monument pour les touristes superstitieux

Un monument :  nationaliste romantique à la gloire

Bond dans le temps. Depuis ± 1847, Charles Buls et consorts, se sont mis en tête de reconstruire, rénover et redonner du lustre à la Grand-Place de Bruxelles. La Belgique est nouvellement indépendante et se on veut notamment valoriser le passé national.

Nous sommes en pleine période des nationalismes et du romantisme.

Le bourgmestre de Bruxelles confie à Julien Dillens, le soin d’élever un monument à la gloire de ‘t Serclaes. Comme signalé à la phrase précédente, cette œuvre s’inscrira dans le « mood » : glorieuse tragédie.

C’est pourquoi, vous trouverez un Everard ‘t Serclaes agonisant dans la galerie percée sous la Maison de l’Etoile. Avec au-dessus de son corps, les trois grandes phases racontées ci-avant : la libération de Bruxelles, la Joyeuse Entrée de Jeanne, et la destruction du château de Gaesbeeck. Et si vous observez bien, vous remarquerez même des poulets, dans le coin inférieur droit. Grrr !

Kiekefretter

Dans le coin inférieur droit.

Gloire de 't Serclaes

la libération de la ville de Bruxelles

la Joyeuse Entrée

Jeanne et Wenceslas entrent dans la ville de Bruxelles

La vengeance

Les bruxellois font le siège du château de Gaesbeeck
Everard 't Serclaes : un monument pour les touristes superstitieux

Everard 't Serclaes :  superstition la dérive

C’est ici que mes poils se hérissent. Il ne se passe pas une visite guidée de la Grand-Place de Bruxelles, sans que je ne tombe sur des grappes de touristes faisant la file pour aller caresser la statue de ‘t Serclaes, espérant ainsi obtenir une année de bonheur en lui passant la main sur le bras, ou en espérant avoir de la chance pour un acte précis, en lui touchant la main droite. Ah, mais que oui-oui, c’est qu’ils sont précis, les amateurs de superstition !

Mais comment en est-on arrivé là ?

Re-voyage dans le temps. La première Guerre mondiale (1914-1918). Bruxelles est occupée par les armées allemandes. Et les bruxellois de se souvenir. C’est qu’ils ont la mémoire vive, les habitants de la capitale du Royaume de Belgique ! Sans doute grâce aux effets secondaires du lambic ou de la kriek. Bon, d’accord, là je viens de dire n’importe quoi. Je me recadre. C’est en effet durant 14-18 qu’est née la coutume superstitieuse de venir caresser le bras de t’ Serclaes, espérant ainsi mettre fin au conflit et retrouver la liberté. En mémoire de cet échevin du 14ème siècle qui avait débarrassé la ville de ses envahisseurs.

Comme vous le constatez, nous sommes bien loin des groupes de *** (je ne tiens pas à subir une litanie de commentaires injurieux 😉) qui, aussi frénétiquement que passionnément, n’attendent qu’un seul moment dans leur visite guidée de la Grand-Place : le passage devant Everard t’Serclaes. Et je vous parie une gueuze contre un faro qu’ils ne savent même pas qui se trouve sur le monument ! Au moins, maintenant, vous, vous saurez. Mais si vous cheminez en ma compagnie, sachez que si je vous vois allez caresser ‘t Serclaes …

Monument en mémoire de ‘t Serclaes : le puzzle

  1. Commencez par cliquer sur les trois petits points verticaux pour réinitialiser le jeu.
  2. Passez ensuite en mode plein écran : c’est plus facile et plus gai : icône tout en bas, à droite.

Vous pouvez bien évidemment afficher votre puzzle en mode plein écran, à la fois pour votre plaisir visuel, mais aussi pour plus de facilité à la manutention des pièces.

  1. Tout au long de votre partie, vous verrez le score et le temps s’afficher. Plus vite, plus vite … 😈
  2. Enfin, si vous ramez et ne vous en sortez pas, vous pouvez cliquer sur le petit fantôme qui vous montrera l’image à reconstituer. Bouh ! Vilain tricheur …😣
  3. Enfin, vous pouvez voir votre score et celui d’autres joueurs. A noter que Visite Guidée Bruxelles met régulièrement à l’honneur les meilleurs résultats. Episodiquement des concours sont organisés et les plus rapides peuvent parfois gagner 👌 des visites gratuites !
    Entraînez-vous donc !

Mais surtout : prenez du plaisir ! Le tourisme. Autrement. Ce n’est pas une promesse 😉

Et si d’aventure, vous souhaitiez connaître la double signification symbolique de cette sculpture, rejoignez-moi pour une visite guidée de la Grand-Place de Bruxelles. Et croyez-moi, ce sera un bon moment de plaisir, tant cette clé de voûte est aussi énigmatique que bien peu innocente.

📑 Ne loupez pas les mises à jour de l’article : suivez la page facebook. 👍

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour ne pas mourir idiot !

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Agenda de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Bien manger à Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Lieux méconnus de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

L’église Saint-Nicolas

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Pendant une visite : frite à la main

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Histoire de la Grand-Place : lieu de transactions

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Maison du Cornet, Grand-Place de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Charles-Alexandre de Lorraine

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Bibliographie

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Basilique de Koekelberg

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Histoire de la Grand-Place : un lieu de supplices

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

La fontaine des aveugles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default" items_text_color="#0400F0" home_icon_text_color="#E02B20"...

Pin It on Pinterest

Share This