visite guidée de Bruxelles, maquette de la cathédrale Saint-Michel au moyen-âge

Saint-Michel. Sainte-Gudule. Dans cet article, nous partons à la découverte de la cathédrale aux deux saints. J’ai bien écrit aux deux saints. Oui, oui, je précise au cas où. 😈

Vous trouverez dans l’article :

    détail de la façade principale de l'hôtel de ville de Bruxelles

    Cathédrale Saint-Michel et Gudule, mode d’emploi. Les termes suivis de ce symbole ⛪ sont placés en hyperlien. Leur définition se retrouve dans la catégorie « Ne pas mourir idiot. » C.Q.F.D.  J’attache une grande importance à être compris des participants à mes guidages et suis conscient de combien le vocabulaire technique peut être rebutant. C.Q.F.D. Clin d’oeil entendu.😉

    Saint-Michel & Gudule

    Sans que l’on en soit vraiment sûr – historiquement parlant – il aurait déjà existé à l’emplacement actuel, une chapelle dédiée à saint Michel, dès le 9e. siècle. Ce qui est sûr – quand même ! – c’est qu’une église romane ⛪ y fut construite au 11e.siècle (1047).
    Un épisode « croustillant » de la vie de Bruxelles à l’époque fut la translation des reliques de Sainte Gudule ⛪ à cet endroit. 
    C’est à cette occasion que la collégiale prit le nom de Collégiale ⛪ de Saint-Michel et Sainte-Gudule. Ben oui, il ne fallait pas froisser les susceptibilités ! 
    Je vous fais grâce des destructions-reconstructions qui émaillèrent les siècles, pour vous amener directement en 1962. Pourquoi cette année ? Car, en terme de carte de visite, le bâtiment change de standing, oui monsieur !
    En effet, il devient à la fois cathédrale Saint-Michel et le siège de l’archevêché de Malines-Bruxelles.
    Et Gudule ? Ben, elle passe à la trappe. Autre épisode croustillant, que je vous raconte lors des visites guidées.

    cathédrale saint Michel et Gudule de Bruxelles au printemps
    moine sommeillant, détail de la façade de l'hôtel de ville de Bruxelles

    Les 2 immanquables :  nef choeur

    Bon, je vais vous le faire court : nef et choeur.
    Impasse sur la crypte. Je boude toujours les accès payants quand ils ne méritent absolument pas le détour à mes yeux. Oups ! Je ne viens pas de me faire que des amis, là !

    La nef

    Quand on entre dans l’édifice, ce qui saute souvent aux yeux, ce sont les grandes statues qui jalonnent l’accès au chœur. Imposantes, magistrales, ces apôtres vous : surveillent, guident, accompagnent (cochez l’utile d’après votre ressenti). Ces statues sont des oeuvres de style baroque ⛪ . Elles datent du 17e siècle et sont le fruit d’une réalisation locale, puisque ce ne sont pas moins de sculpteurs brabançons qui ont été sollicités pour les créer. Et si elles sont là, c’est parce qu’un vide avait été laissé auparavant, suite à un saccage de la cathédrale par les iconoclastes au 16e siècle. Mais au fait, comment reconnaît-on les apôtres ? Car c’est bien d’eux, dont il s’agit. Identifiables à leur attribut. J’entends par là, l’instrument de leur supplice ⛪ , bien sûr. Non, mais qu’alliez-vous déjà fantasmer là ? 🤣

    A noter qu’au milieu de la nef, vous trouverez sur votre droite, une chaire de vérité. Ce meuble lié à la prédication, à la lecture et au chant est un chef-d’oeuvre du sculpteur anversois Verbruggen. Détail piquant : cette chaire de vérité fut sculptée entre 1695 et 1699 pour l’église des jésuites à Louvain. C’est en 1776 qu’elle fut échangée contre celle de la collégiale des Saints-Michel-et-Gudule. Et quand on connaît l’histoire de la relation entre Bruxelles et Louvain, avouez que c’est croustillant. Je vous raconte bien sûr tout cela dans les visites guidées.

    cathédrale saint-michel de bruxelles, nef et allée centrale avec les sculptures des apotres

    Le choeur

     Le chœur, avec son chevet qui est la partie la plus ancienne de la cathédrale fut commencé en 1226. On a toujours commencé par construire le chœur des églises, afin de pouvoir y célébrer le culte le plus rapidement possible. De plus, c’est ici que les aspects symboliques et énergétiques des édifices sont les plus importants et prégnants. Le chœur de la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles est de style gothique ⛪ , plus simple et moins ornementé que celui de la nef. Le maître-autel (en cuivre doré) date de 1867. Il est donc beaucoup plus récent. Nooon ? De part et d’autre de l’autel, on peut voir deux mausolées du 17e siècle, à l’effigie de dirigeants :  duc de Brabant (à gauche) et archiduc d’Autriche (à droite).

    chapelle côté gauche

    Mausolées et cénotaphes rappellent ici que plusieurs personnages qui jouèrent un rôle politique important dans nos provinces au 17e siècle y furent inhumés. Les vitraux de style Renaissance racontent divers épisodes du légendaire Miracle du Saint-Sacrement, ainsi que les portraits des donateurs, tous membres de la famille de Charles-Quint.  A noter qu’une plaque de bronze a été apposée en 1977 sur le mur nord de la chapelle pour attester de la non-historicité de la légende. Mais de quoi s’agit-il ? Assurément d’un temps fort de notre visite guidée de la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles !

    visite guidée de la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles, miracle du saint sacrement
    visite de la cathédrale Saint-Michel, chapelle transept nord
    vitrail de la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles
    visite guidée de Bruxelles en mode thriller ésotérique : le méridien de Bruxelles à la cathédrale

    chapelle côté droit

    La chapelle Notre-Dame de la Délivrance, datant du  17e siècle se veut volontairement plus intimiste. On y adore le saint-Sacrement et la chapelle est orientée au Sud. Les vitraux tamisant la lumière du soleil représentent des épisodes de la vie de la Vierge et bien sûr les portraits des donateurs. On trouve aussi dans cette chapelle, des mausolées érigés à la mémoire des familles nobles de notre pays. C’est à proximité de cette chapelle que vous trouverez la trace la plus visible du mériden, moment de thriller ésotérique de votre visite de la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles.

    scène de ripaille à Bruxelles, détail de la façade de l'hôtel de ville, visite guidée de Bruxelles

    C’est ici que je me fais moins sérieux et redeviens bruxellois pur jus. A savoir tout à la fois frondeur et provocant. En matière de visite guidée de Bruxelles, je vous propose un travail sérieux. Mais sans me prendre au sérieux. Je vous confesse volontiers fuir les guides qui présentent leurs villes, oeuvres ou monuments comme s’il s’agissait d’une chose grave et importante, nécessitant recueillement et pieuse écoute. Le tourisme, c’est du plaisir et de la joie avant tout. Non, peut-être, une fois !

    Ah, mais que oui-oui, il faut visiter  la cathédrale Saint-Michel !

    Vous irez visiter la cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule parce que tous vos guides vous disent de le faire. Ca commence fort !
    Vous irez voir la cathédrale parce que tout touriste qui se respecte va voir l’église principale de son lieu de visite : tiens, ce n’est pas une basilique, l’église principale ? Ca se pimente encore !
    Vous visiterez la cathédrale Saint-Michel parce qu’elle vous permettra de mieux comprendre la construction de la ville médiévale de Bruxelles. Ah, ça, c’est déjà mieux !
    Vous vous rendrez à la cathédrale parce qu’elle réserve un intéressant parallèle avec la cathédrale Notre-Dame de Paris. Voilà de mieux en mieux !

    Mais non, n’allez pas perdre votre temps à visiter cette cathédrale.

    Alors moi qui suis fan des cathédrales françaises, qui ai vu Reims, Chartres, Amiens, Laon, Paris et tutti quanti, quand je me retouve devant la cathédrale de Bruxelles, je me demande un peu … ce que je fais là !
    Alors moi qui n’ai que trois heures à consacrer à la visite de la capitale de l’Europe, je préfère me consacrer à la visite du Sablon pour une dégustation de chocolat, le parlement européen pour son prestige et Manneken-Pis pour la culture.
    Alors moi, ces bondieuseries et autres monuments religieux, j’en ai soupé quand j’étais gosse et que je devais suivre mes parents. Alors maintenant, vous ne me verrez plus y mettre les pieds !
    N.D.L.R. A tous ces braves touristes de passage à Bruxelles, je fixe joyeusement et impérativement rendez-vous pour une visite guidée, afin de recadrer certaines choses ! 😈

    chapiteau du porche d'entrée de l'hôtel de ville de Bruxelles, visite guidée de Bruxelles

    ⌚ Accès et infos pratiques 📑

    Lorsqu’on visite un édifice religieux en activité, la première chose à prendre en considération, c’est l’horaire des offices. A la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles, ils ont lieu à 12.30 en semaine, 17.30 le samedi et 9.30 et 11.00 le dimanche. A noter pour les amateurs, que des chants grégoriens se chantent durant le grand office du dimanche.

    ► La cathédrale est accessible tous les jours de 8.30 à 18.00.
    ► L’accès est gratuit.
    ► Trésor de la cathédrale : 2 €.
    ► Crypte : 3 €.

    ► Métro : arrêts Gare Centrale et Parc, lignes 1 et 5.
    ► Tram : arrêt Parc, lignes 92 et 94.
    ► Bus : arrêt Parc, lignes 29, 63, 65 et 66.

    détail de la façade principale du porche de l'hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles

    Les bons plans du  guide bruxellois zievereir

    Les petits plus de la visite de la cathédrale Saint-Michel ne sont pas visibles à l’oeil du touriste. Ils font tout le sel et le charme de la découverte du lieu. C’est pour ça qu’un guide privé pour vous accompagner recèle une certaine valeur. Non, peut-être, une fois !
    un couple de faucons pèlerins vient, d’année en année depuis 2004, installer son nid au dernier étage de la tour gauche de la cathédrale. Une installation de caméras video permet à tout le monde de les suivre, depuis des écrans installés sur le parvis. Un bon plan si vous êtes à Bruxelles au moment de la couvaison.
    ► les petits mystères d’une cathédrale, c’est ce qui fait rêver et donne un goût magique à la visite. A la cathédrale Saint-Michel, c’est la légende de Gudule, le curieux dallage astrologique du choeur, le récit du Miracle du Saint Sacrement ou encore le méridien de Bruxelles qui donneront matière à raconter à  vos amis, une fois de retour chez vous. Et ça tombe bien : je suis tout prêt à vous faire découvrir tous ces petits secrets de la cathédrale !

    📑 Ne loupez pas les mises à jour de l’article : suivez la page facebook. 👍

    0 commentaires

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pin It on Pinterest

    Share This