Porche de l’hôtel de ville de Bruxelles

Le porche

Le porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles en trois lectures. Sérieuse, « à la française »😉, en mode historien de l’art. Symbolique et imaginative, en mode guide d’attraction touristique grand public. Enigmatique et didactique, en mode, « c’est à vous » de savoir ce que vous voulez y voir.
En fait, ce que je vous couche ici comme introduction pourrait très bien s’appliquer à tout guidage, sur tous les sujets. D’où l’importance de bien choisir le type de guide qui vous convient au moment de préparer son séjour à Bruxelles. Clin d’œil entendu. Recadrage : le porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles.😊

tympan du porche de l'hôtel de ville de Bruxelles
saint Géry, fondateur légendaire de Bruxelles  sur le proche de l'hôtel de ville

Le porche :  des prophètes des saints protecteurs

Le porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles se compose d’une frise ogivale à huit prophètes. Il s’agit de copies des originales du quinzième siècle, dont certaines sont encore visibles au musée de la ville de Bruxelles.

Il est intéressant de savoir, qu’à l’instar des statues des cathédrales de l’époque, (la cathédrale Saint-Michel de Bruxelles en ce comprise), elles étaient polychromées et dorées. On peut observer aussi les plis ondoyants et souples de leurs vêtements.

Le tympan est orné de cinq statues, représentant les quatre patrons des guildes militaires, protectrices ville. Elles datent du dix-neuvième siècle. On y voit de gauche à droite :  le patron des archers : saint Sébastien ; celui des arquebusiers : saint Christophe ; les escrimeurs avec saint Michel ; enfin, les arbalétiers, protégés par saint Georges. Quant à saint Géry, « fondateur » de la ville de Bruxelles, on le remarque en prière, tout à droite.

détail du porche de l'hôtel de ville de Bruxelles : le scribe

Le porche :  protection confiance leurre ?

Le porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles est d’une beauté sans pareil. Comme l’a dit mon collègue ici plus haut, on y voit huit prophètes. Observez comme ils déroulent leurs rouleaux destinés à recevoir les paroles prophétiques. On les sent tout absorbés à leur tâche, avec leur air calme, grave, tout concentrés qu’ils sont, à préparer leur intervention. Ce qui marque bien évidemment, c’est qu’ils ne sont pas en contact avec le regardant, avec le commun des mortels qui franchit le porche. Pas de regard. Distants.

Par contre, vous ne manquerez pas de noter la présence d’un personnage différent des autres, plus jeune, imberbe, sur le côté droit. Lui, par contre, il vous regarde, est en contact avec le public. Et à l’inverse des prophètes, intemporels et inidentifiables, ce scrible, lui, semble bel et bien réel : historique. Mais de qui s’agit-il ? C’est ici que le guide touristique s’arrête et laiserait sa place à l’historien. Seulement voilà, pas de chance : il est parti !

Attardons-nous maintenant aux saints patrons. Imaginez ce qui se passe dans la tête du bruxellois de l’époque qui franchit le seuil de l’hôtel de ville. Que doit-il ressentir en voyant ces imposantes statues qui le protègent ? Toutes les guildes armées sont représentées et le bienveillant Géry veillent sur lui. Comment ne pourrait-il se sentir en sécurité et confiance dans sa bonne ville de Bruxelles avec une telle protection ?

Quelle puissance se dégage de Michel et Georges. On ne peut que se sentir fier de bénéficier de tels protecteurs. Admirez également l’abnégation de Christophe, le christophores, portant le petit Jésus. Sébastien, tout abandonné à son martyr et sa destinée, confiant dans son salut. Autant de valeurs véhiculées, qui ne pouvaient que rendre sereins les bruxellois. Pardon ? Que dites-vous ? Ah, oui, ces statues datent du dix-neuvième et n’existaient pas aux temps glorieux et médiévaux de la ville ? C’est vrai. Et alors ? 😣

Le porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles ou la question du savoir regarder. Certes, le commun des touristes ne peut pas sucer de son pouce que les prophètes sont des copies des statues originales, ni que les saints patrons sont une création de A.Jamaer, au dix-neuvième siècle. D’ailleurs, à quel niveau, pour qui ou quand tout ceci est-il vraiment fondamental ? Ah, nous glissons vers un jeu de questionnement. Changeons de guide.

saint Michel sur le proche de l'hôtel de ville de Bruxelles, protecteur de la cité

Le porche :  catho ? pas catho ?

– Dites, il n’y a rien qui vous intrigue chez saint Michel ? Prenez un peu de recul et comparez-le avec celui qui trône fièrement au sommet de l’hôtel de ville de Bruxelles. Quelle différence fondamentales observez-vous ? Qui combat-il ?

– Oh, mais voilà qui est amusant. Si vous regardez saint Michel avec les yeux d’un enfant, pensez-vous vraiment qu’il va gagner son combat avec une telle arme ?

– Que concluez-vous de votre observation ?

Saint Michel combat souvent un dragon, comme c’est le cas sur la flèche. Or, sur le tympan, c’est le diable. Traditionnellement associé au mal (tandis que Michel, c’est plutôt le … bien. Merci). Pourquoi cette différence ? Ensuite, on voit qu’il ne tue pas le mal. D’ailleurs, avec cette épée, telle une onde de lumière, il ne pourrait guère lui faire de … mal. En conclusion, le saint Michel à l’épée flamboyante trônant au sommet du tympan est bien peu catholique. Peut-être serait-il d’une autre obédience ? C’est vous qui le dites. Ah, joie du décodage symbolique … Bon, on va épiloguer tout ça autour d’une bonne gueuze ?🍺 

  1. Commencez par cliquer sur les trois petits points verticaux pour réinitialiser le jeu.
  2. Passez ensuite en mode plein écran : c’est plus facile et plus gai : icône tout en bas, à droite. Vous pouvez bien évidemment afficher votre puzzle en mode plein écran, à la fois pour votre plaisir visuel, mais aussi pour plus de facilité à la manutention des pièces.
  3. Tout au long de votre partie, vous verrez le score et le temps s’afficher. Plus vite, plus vite … 😈
  4. Enfin, si vous ramez et ne vous en sortez pas, vous pouvez cliquer sur le petit fantôme qui vous montrera l’image à reconstituer. Bouh ! Vilain tricheur …😣
  5. Enfin, vous pouvez voir votre score et celui d’autres joueurs. A noter que Visite Guidée Bruxelles met régulièrement à l’honneur les meilleurs résultats. Episodiquement des concours sont organisés et les plus rapides peuvent parfois gagner 👌 des visites gratuites ! Entraînez-vous donc !
    Mais surtout : prenez du plaisir ! Le tourisme. Autrement. Ce n’est pas une promesse 😉

    Et si d’aventure, vous souhaitiez connaître la double signification symbolique de cette maison, rejoignez-moi pour une visite guidée de la Grand-Place de Bruxelles. Et croyez-moi, ce sera un bon moment de plaisir, tant cet édifice est aussi énigmatiqu que bien amusant à décrypter.
    Ah, oui, heu … j’ai été vache avec ce puzzle. Les pièces peuvent se retourner. 😈

    📑 Ne loupez pas les mises à jour de l’article : suivez la page facebook. 👍

    0 commentaires

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Bien manger à Bruxelles

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Pour ne pas mourir idiot !

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Agenda de Bruxelles

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Lieux méconnus de Bruxelles

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Bruxellois

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Incendie de la Grand-Place 1695 : le bombardement

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    La Maison du Roi, Grand-Place de Bruxelles

    La maison du roiDécouvrons la maison du roi de la Grand-Place de Bruxelles. En français : maison...

    Bibliographie

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Commenter une visite : boire un coup

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Belgicismes

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    La frite est-elle belge ou française ?

    La friteLa frite est-elle belge ou française ? Qu’il me soit ici permis de reprendre le titre d’un...

    Histoire de la Grand-Place : lieu de transactions

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Maison du Cornet, Grand-Place de Bruxelles

    [dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

    Pin It on Pinterest

    Share This