Histoire de l’origine de Bruxelles

Une ville ? Ici ? Ils sont fous, ces Belges !

Histoire de Bruxelles : vous qui préparez votre séjour à Bruxelles, soyez récompensés ! En effet, voici « in a nut shell » et en trois minutes l’histoire de la genèse de la ville. Ainsi vous voilà paré pour visiter Bruxelles en toute quiétude : vous saurez d’où vient cette ville aussi curieuse qu’étrange. Bizarre, vous avez bizarre ?

Une histoire de pont

Car en effet, comment grands dieux est-il possible qu’une ville ait pu voir le jour en pareil endroit ? Ils sont fous ces bruxellois, comme aurait fait dire Goscinny à Obélix.
Une vallée avec sept cours d’eau imbriqués l’un dans l’autre, formant une vaste pleine marécageuse, avec sur les hauteurs des forêts sauvages. Rajoutons à cela le fait qu’on soit éloigné de tout. A l’époque à tout le moins. Comment se fait-il que des gens aient eu l’idée de venir s’établir ici ?
Relisons le propos précédent. Avec un autre regard.
Qui dit rivière, dit possibilité de naviguer. Qui dit marécage, peut évoquer fertilité. Qui dit forêts, dit ressources en matériaux et nourritures diverses.
Et puis, il y a aussi une antique route romaine qui passe dans le coin.
Voilà. Finalement, c’est aussi simple que cela. Et le scénario n’est pas en unique en Europe. Amis Français, pensez à l’histoire des grandes métropoles de votre pays et vous pourrez quasiment effectuer un copié-collé de ce que je viens de vous dire. Mais recadrons-nous sur Bruxelles.
Ou plutôt sur le « pons Senne in Brosele », puisque c’est ainsi qu’apparaît pour la première fois, celle qui deviendra une des plus brillantes et influentes villes européennes. Pons Senne in Brosele : un pont jeté sur la Senne, à Bruxelles.

maquette de la ville de Bruxelles, permettant de comprendre l'origine de la ville
carte expliquant l'histoire de l'origine de la ville de Bruxelles

Souvenir de gosse.

Nous sommes au neuvième siècle.
Avant cette période, il y eut des habitants dans le coin : présence franque attestée et traces de culte à saint Michel sur place depuis le septième. Mais rien de suffisamment transcendant que pour y voir les origines de la ville de Bruxelles. Au neuvième siècle donc, l’évêque de Cambrai construit une chapelle sur une île de la Senne (actuelle place Saint-Géry). Quelques habitants l’y rejoignent.
► Pourquoi donc une chapelle ? Pour évangéliser cette région encore essentiellement païenne.
► Pourquoi s’y implantent des gens ? Parce qu’on peut facilement accéder au lieu. La Senne est navigable et l’antique route Bruges-Cologne passe par là. Et c’est ainsi qu’on eut l’idée de profiter du pont qui enjambait le cours d’eau, pour en faire une plaque tournante, une sorte de transit. Transvaser le grain venu par route sur des barges venues par eau. C’est tout le génie de ce « on », sans doute à conjuguer au pluriel, mais totalement indéfini, car personne ne s’est jamais attribué la paternité de la création de cette idée d’échange.
Mais c’était tellement évident ! Le bon sens même.

pons Senne in brosele, maquette de la ville de Bruxelles retraçant l'histoire de la genèse de al ville

Les voies du succès

 
Mais pourquoi cela a-t-il fonctionné ? Pourquoi des marchandises transitèrent-elles à une allure quantitative et qualitative telle, que moins de deux cents plus tard, il fallut construire une enceinte de 5 kilomètres pour enserrer ce qui était en passe de devenir un des centres économico-politico-culturel et marchand parmi les plus puissants en Europe ?

L’antique route Bruges – Cologne passe-ouvre par-vers Rijnsberg (actuels Pays-Bas), Torhout (actuelle Belgique) et Gênes (actuelle Italie). Autant de villes déjà bien établies et dont les ressources n’attendent qu’une chose : être échangées contre ce qui manque chez eux.

La voie fluviale se dirige vers Anvers (estuaire de l’Escaut, actuelle Belgique), se relie au cours inférieur du Rhin et de la Meuse (vers les actuels Pays-Bas et Allemagne). Dans l’autre sens, permet de relier Londres (actuelle Angleterre). Autrement dit, vers (excusez-moi amis Français, vous n’intervenez pas encore dans l’histoire de Bruxelles à ce stade !) tout ce qui est susceptible de recevoir et vendre des marchandises.

Un régime taxatoire


Je n’ai plus qu’à vous rajouter un trait de génie commercial et on aura déjà fait le tour de la question. Comme quoi, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
Le trait de génie, c’est d’avoir attiré les commerçants qui jusque là passaient par le Rhin. Ces derniers étaient hyper taxés, non mais c’est vrai, vachement fort quoi ! Leur parcours traversait de nombreux territoires sur lesquels les propriétaires percevaient à la fois droit de passage et prélèvement de marchandise.
Le nom d’une de ces taxes le tonlieu. A savoir un impôt que l’on percevait au Moyen- Age sur les marchandises transportées. Le terme est aussi utilisé pour signifier le droit payé par les marchands pour étaler leurs produits dans les foires et marchés. On en reparlera avec le commerce sur la Grand-Place de Bruxelles.
Je me recadre : le trait de génie.
Ben, le trait de génie, ça a été de lever le tonlieu pour les colonais et les flamands transitant par Bruxelles. Du coup, détour pour nombre d’eux : passer par le pont jeté sur la Senne s’avérait bien plus rentable.
Et voilà. C’était aussi simple que cela !

C’est donc la présence combinée d’un cours d’eau et d’une route qui se croisent, ainsi qu’un incitant financier qui justifient l’existence de Bruxelles.

Vous constatez que dans toute cette histoire, je vous ai épargné le nom des personnages religieux et politiques qui ont émaillé et façonné l’histoire de l’origine de Bruxelles. Nous sommes dans le cadre d’un blog touristique, et votre objectif est de préparer votre séjour à Bruxelles. Qui trop embrasse, mal étreint. Et puis, il faut bien laisser quelque chose à dire à votre guide pour votre visite de Bruxelles, non ? 😉

📑 Ne loupez pas les mises à jour de l’article : suivez la page facebook. 👍

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour ne pas mourir idiot !

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Agenda de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Bien manger à Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Lieux méconnus de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Basilique de Koekelberg

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

La fontaine des aveugles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Maison du Cornet, Grand-Place de Bruxelles

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Galeries royales Saint-Hubert

Galeries Saint-HubertLes galeries Saint-Hubert, à Bruxelles. Tricéphales. Ben oui, elles sont...

Lambic, gueuze, kriek ou faro ?

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Porche de l’hôtel de ville de Bruxelles

Le porcheLe porche de l’hôtel de ville de la Grand-Place de Bruxelles en trois lectures. Sérieuse,...

La maison du Sac

La maison du SacLa maison du sac, à la Grand-Place de Bruxelles. Oui ! Il y en a une ! Une quoi ?...

Reconstitution d’un quai de la Senne

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Manneken-Pis

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Vous parlez bien français pour un Belge ! Aargh !

[dsm_breadcrumbs home_text="Accueil" _builder_version="4.14.8" _module_preset="default"...

Pin It on Pinterest

Share This